Site icon Cuisine blog

Les restaurants de Barcelone discriminent les clients solitaires au profit des groupes de touristes

Les restaurants à Barcelone

Source : Unsplash

Barcelone est une ville réputée pour sa gastronomie et sa culture, mais aussi pour son problème de surtourisme. Depuis quelques années, certains restaurants et bars de la capitale catalane ont adopté une politique discriminatoire envers les clients qui veulent dîner seuls sur leurs terrasses, leur préférant des groupes plus nombreux et plus dépensiers, souvent étrangers. Cette pratique, qui a suscité la colère et l’indignation de nombreux habitants et voyageurs, révèle les tensions et les défis auxquels fait face le secteur de l’hôtellerie à Barcelone.

Une guerre contre les clients solitaires ?

Selon le journal espagnol El País, le phénomène concerne principalement les terrasses des restaurants, très prisées en été, notamment dans le centre-ville touristique, le quartier de l’Eixample (où se trouvent les œuvres de Gaudí) et la rue des pintxos Carrer de Blai dans le quartier de Poble Sec.

Voici les meilleurs restaurants à Barcelone :

Sur les réseaux sociaux, certains résidents ont rapporté des cas où ils se sont vus refuser une place sur la terrasse lorsqu’ils voulaient dîner seuls. Il leur a été dit que la terrasse était réservée aux groupes ou qu’elle était complète, alors qu’il restait des tables libres. Ceux qui ont réussi à obtenir une table pour une personne ont parfois été relégués dans un coin, près du bar, de la cuisine ou des toilettes.

Une question d’argent ou de culture ?

Certains clients solitaires ont interprété cette attitude comme une manifestation d’un capitalisme vorace, où les restaurants privilégient les groupes qui consomment plus et rapportent plus d’argent. C’est le cas d’Anna, une Barcelonaise qui s’est vue refuser une table dans son bar habituel à plusieurs reprises lorsqu’elle y est allée seule.

D’autres clients solitaires ont invoqué une différence culturelle entre les Espagnols et les touristes étrangers, qui ont des habitudes alimentaires différentes. Les touristes ont tendance à dîner plus tôt que les Espagnols, qui prennent souvent un verre avant le repas. Certains restaurants réservent donc toutes leurs tables en terrasse pour des repas complets uniquement, ce qui empêche de commander seulement un café ou un verre de vin. C’est le cas du café Flanders dans le quartier de Gràcia, qui a introduit un système de tickets pour que les clients potentiels prennent un numéro et attendent une place.

Une conséquence du surtourisme et de la pandémie ?

La discrimination envers les clients solitaires n’est pas un phénomène isolé à Barcelone, mais il s’inscrit dans un contexte plus large de surtourisme et de crise sanitaire. Barcelone est la destination la plus visitée d’Espagne, avec plus de 12 millions de touristes par an avant la pandémie. Cette affluence a eu des effets négatifs sur l’environnement, le logement et la qualité de vie des habitants. Le port de Barcelone a été jugé le plus pollué d’Europe en 2019, la demande touristique pour l’hébergement a fait augmenter les loyers et obligé les locaux à déménager hors de la ville.

La pandémie de Covid-19 a également eu un impact majeur sur le secteur de l’hôtellerie à Barcelone, qui a dû faire face à des fermetures complètes ou à des restrictions sévères pendant des mois. Pour se remettre de la crise, certains restaurants ont adopté des mesures comme la limitation du temps de repas, qui est devenue une pratique plus courante dans le monde entier. Bien que ces limites puissent s’appliquer à tous les types de groupes, il y a généralement un temps plus court si l’on dîne seul.

Une pratique illégale et contestée ?

La discrimination envers les clients solitaires n’est pas seulement injuste et frustrante, elle est aussi illégale. Selon la loi espagnole, les établissements publics ne peuvent pas refuser l’accès à une personne pour des raisons arbitraires ou discriminatoires, sauf s’il existe un motif légitime et proportionné. Les clients qui se sentent lésés peuvent donc porter plainte auprès de l’Office municipal de la consommation ou de la Garde civile.

Par ailleurs, la discrimination envers les clients solitaires n’est pas une politique généralisée ni acceptée à Barcelone. Il existe de nombreux endroits dans la ville où les clients qui veulent dîner seuls sont accueillis chaleureusement et peuvent profiter de la gastronomie et de la culture locales. Il suffit parfois de chercher un peu plus loin que les zones les plus touristiques ou les plus fréquentées, ou de réserver à l’avance si l’on veut s’assurer une place sur une terrasse. Dîner seul à Barcelone n’est pas une mission impossible, mais une expérience enrichissante.

Quitter la version mobile